dimanche 30 mai 2010

Un esprit sain dans un corps sain

Être atteint d'une maladie chronique qui affecte notre qualité de vie (par opposition à une maladie asymptomatique comme l'hypertension artérielle, l'un n'empêchant pas l'autre comme je le sais bien) réinitialise la valeur par défaut de notre état de santé de "normal" à "maladie quotidienne". Le mieux que l'on puisse espérer est de n'être pas plus malade que d'habitude, de ne pas se sentir plus mal ou plus fatigué qu'hier.
Alors que pour la personne en santé, le recouvrement de celle-ci est pris pour acquis, pour le "chronique" chaque complication ou maladie incidente soulève la question : vais-je récupérer mon statut de malade au même niveau qu'avant cette nouvelle perturbation ?
Pour la maladie mentale, je n'en sais trop rien, j'ai un esprit sain.

delirium

5 commentaires:

le neurone ectopique a dit…

J'ai l'air de me plaindre comme ça, mais c'est pas mal ça que je fais.

le pleur nichon

RAINETTE a dit…

tu souffres pas trop au moins mon bébé chien :)

RAINETTE a dit…

merde, je vois 2 coms, je me dis hein il m'a déjà répondu ?

Déception encore :)

le neurone ectopique a dit…

Pour la douleur, ça va la plupart du temps. J'ai un arsenal nucléaire. Mais pour la fatigue...

les heures de sieste

RAINETTE a dit…

Merci de ta réponse. Je ne peux en dire plus ne sachant pas c'est quoi une grande fatigue.

Bisous sur ton petit museau :)