jeudi 14 avril 2011

Triste réalité

L'homme est un animal violent.
Potentiellement le plus violent des animaux qui soient apparus dans l'histoire de notre planète.
Le seul capable d'une authentique cruauté : tirer du plaisir à faire souffrir un autre animal, qu'il soit humain ou non.
L'animal le plus dangereux : le seul qui puisse compromettre le fragile équilibre de notre environnement.
Des millénaires de sélection de gènes qui encouragent la survie de l'espèce au détriment de toute autre espèce.
Des centaines d'exemples de spécimens sanguinaires qui n'ont eu dans l'histoire que des traces de sang et de leur indicible violence congénitale.
Et nous voudrions éviter tous les Bertrand Cantat et Vincent Damphousse de notre univers.
Sur notre violence, il n'y a qu'une mince couche de vernis que nous appelons la civilisation.
Mais sous cette mince couche d'apparences trompeuses, il y a des millénaires de tripes de tous les étripés de notre fabuleuse histoire.

la marre de l'historien

2 commentaires:

RAINETTE a dit…

T'es vite en affaire ! Damphousse a une plainte au cul...pas plus pour le moment. Disons que cette nouvelle est assez surprenante.

Anonyme a dit…

J'ajouterai que parfois, la couche de vernis est usée, sinon inexistante!

Accent Grave