samedi 6 août 2011

Brava !

Ainsi Isabelle Gaston réclame une modification du Code criminel.
Je la félicite.
Sincèrement.
Le meurtrier de ses deux enfants s'en est sorti par un magistral tour de passe-passe. Je ne peux me permettre de critiquer, faute d'informations cruciales, le travail et le jugement de ceux qui en ont décidé ainsi.
À leur place, avec les données dont ils disposaient, et celles dont ils ne disposaient pas, j'en serais peut-être venu à la même conclusion.
Mais, quand un voleur se faufile par une fenêtre, il serait ridicule de ne pas prendre toutes les mesures qui s'imposent pour empêcher que cela se reproduise.
Chapeau madame Gaston, j'espère que votre initiative portera fruit.
La folie passagère, qui mène au meurtre, ne devrait pas être une défense admissible.
Les "Oui, mais j'ai perdu les pédales et je ne savais plus ce que je faisais", ça suffit.
Pourtant, je ne dis pas que, dans ce cas-ci du moins, le criminel devrait être enfermé.
Il y a de la place dans notre société, pour la réhabilitation et le pardon.
Ce médecin, s'il devait retrouver l'équilibre nécessaire, pourrait encore être utile à des centaines d'entre nous. Il ne représente pas plus de danger que moi pour notre société de craintifs pitoyables dont on cultive la paranoïa avec assez d'efficacité pour nous faire perdre la logique même de la logique et le plus élémentaire des gros bons sens.
Quant à lui, le poids de ses actes l'enferme à jamais dans la pire des prisons : celle de ce qu'il lui reste de conscience. Et pour cela, il n'y a jamais de libération conditionnelle. Et moins il est fou, plus ce poids est lourd.

le coup de chapeau

3 commentaires:

RAINETTE a dit…

La "folie instantanée" je n'y crois pas, ou encore des gens qui ont tué en étant somnambules. Ça a pourtant déjà été accepté par le tribunal.

Ce sera à l'Association des médecins spécialistes de décider s'il peut garder sa licence je crois, pas à la Cour.

Je sais pas pourquoi, je ne réussis pas à avoir de la sympathie pour Mme Gascon.

RAINETTE a dit…

http://csc.lexum.org/fr/1992/1992rcs2-871/1992rcs2-871.html

Je documente toujours mes affirmations.

RAINETTE a dit…

en fait je le sais pourquoi j'ai pas de sympathie pour mme gascon mais c'est pas disabe.