vendredi 8 octobre 2010

les usurpateurs

Trouvez-moi une définition de l'euthanasie qui soit compatible avec la pratique de la médecine.
Pourtant, le débat animé par des médecins implique presque exclusivement des acteurs du monde de la santé.
La question, clairement relevée par le docteur Boisvert (voir billet précédent), est pourtant d'une simplicité limpide : notre société reconnait-elle que le droit à l'autodétermination va jusqu'au droit de mourir.
Et, si on veut être conséquent, la réponse est un "OUI" retentissant.
Vous avez le droit de vous suicider, de refuser tout traitement essentiel à votre survie incluant l'alimentation et l'hydratation. Et si vous attendez d'avoir perdu toute autonomie, il ne vous restera plus comme option qu'à vous laisser crever de faim. Si vous vous souvenez encore de votre intention quand on vous apportera votre prochain repas en purée avec votre thé froid comme une soirée d'automne.

la majorité silencieuse

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Alimenter quelqu'un d'une purée dégueulasse et d'un thé froid, ça c'est un meurtre!

Accent Grave

RAINETTE a dit…

je seconde Accent Grave !